Industry

Le ministre algérien à  Washington

Monsieur Abdessalem Bouchouareb, Ministre de l’Industrie et des Mines a rencontré le Secrétaire-Adjoint du Département américain du Commerce, chargé de l’Industrie et de l’Analyse, Monsieur Marcus Dwayne Jadotte.

Lors de cette rencontre, Monsieur Le Ministre a expliqué que le gouvernement a procédé au recadrage des marchés, notamment ceux des voitures et du médicament, pour y mettre de l’ordre, lutter contre la surfacturation et instaurer des normes de sécurité à  l’importation.

Ces mesures devraient également aider l’Algérie, dont les revenus pétroliers se sont réduits de moitié, ‘  améliorer sa résilience face au choc externe provoqué par la baisse drastique des cours de pétrole, a-t-il soutenu.

Le ministre a aussi expliqué à  la partie américaine qu’il fallait redonner à  ces marchés surdimensionnés leur véritable taille afin d’en libérer des parts à  de véritables investisseurs en mesure de produire dans le pays.

“Il est anormal d’importer 600.000 voitures par an pour un marché comme celui de l’Algérie”, a-t-il indiqué, en soulignant aussi, au cours de la conférence Doing Business devant un parterre de chefs entreprises américaines, que la réorganisation de cette filière n’a pas été opérée sur une décision unilatérale du gouvernement mais mise en oeuvre en concertation avec les concessionnaires et des experts indépendants.

Suite aux entretiens qu’a eu Monsieur le Ministre avec , MM. Rivkin et Jadotte ces derniers se sont dits “convaincus” de la nécessité pour l’Algérie d’opter pour un assainissement de son commerce extérieur en affichant leur disponibilité à  s’inscrire dans la nouvelle politique économique du pays en encourageant les investissements directs étrangers utiles.

Au cours de cette conférence, les responsables américains ont loué le rôle de l’Algérie comme pays “générateur de stabilité” en mesure d’attirer des investissements étrangers.

Previous post

Interview CACI France KACI AÏT YALA

Next post

Pétrole pas une bonne nouvelle