Finance & Economy

Partenariat Algerie-Chine

Le ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali, a annoncé samedi à  Sidi Bel Abbés, la signature prochaine de contrats de partenariat entre des entreprises algériennes et chinoises pour la réalisation de ports.

Lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya, M. Ouali a indiqué que des partenariats seront conclus prochainement entre des entreprises algériennes et chinoises selon le principe 51/49, pour la création d’entreprises spécialisées dans la réalisation de ports.

“Le ministère des Travaux publics œuvre actuellement à la modernisation des moyens de réalisation nationaux pour la prise en charge de différents projets du secteur sans recourir à des entreprises étrangères sauf pour la réalisation de structures nécessitant des techniques indisponibles chez des entreprises algériennes”, a-t-il souligné.

Des contrats ont été signés, la semaine dernière, entre des entreprises algériennes et italiennes pour la création d’entreprises spécialisées dans le domaine de réalisation de ponts, a signalé le ministre dans ce sens.

Les partenariats entre les entreprises algériennes et étrangères visent à acquérir l’expérience, le recyclage des cadres algériens et à éviter le financement de projets en devises, a soutenu M. Ouali.

Par ailleurs, il a signalé le lancement d’un groupe d’entreprises nationales publiques dans la recentrage au niveau national suivant une stratégie du ministère de tutelle qui se poursuivra par le transfert d’un groupe d’unités vers les wilayas des Hauts plateaux et du sud pour superviser des projets et accompagner le secteur localement.

M. Abdelkader Ouali s’est déclaré satisfait du rythme de réalisation des projets de travaux publics dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès et de la capacité des entreprises locales de concrétisation de projets de qualité et dans des délais raisonnables leur permettant de prendre en charge de grands projets dont ceux des autoroutes.

Le ministre a inspecté, lors de sa visite, un nombre de projets relevant de son secteur dont celui de réfection de la trémie de l’autoroute est-ouest dans la commune de Makedra, qui a fait l’objet de dégradation par un camion, pour un coût de 34 millions DA. Cette opération enregistre un taux d’avancement des travaux de 70 % et sa livraison est attendue au mois de janvier prochain.

Dans la commune de Sidi Ali Boussidi, il s’est enquis du projet de la station de péage de l’autoroute est-ouest prévue d’être réceptionnée en fin 2016, selon les explications fournies.

En outre, il a visité le projet de raccordement du dédoublement de la RN 96 à l’autoroute sur une distance de 12 kilomètres, qui est achevé.

M. Ouali a inspecté dans la commune de Sidi Lahcen une opération permettant la maintenance et la réhabilitation d’un chemin vicinal reliant plusieurs villages à la RN 95 pour un coût de 54,5 millions DA.

Au chef-lieu de wilaya, il a inspecté le projet de raccordement de la RN 95 à l’autoroute est-ouest à travers l’échangeur de la commune de Sidi Ali Boussidi (3 km) doté d’une enveloppe de 300 millions DA et enregistrant un taux d’avancement de 90 %.

Le ministre a visité aussi le projet de la trémie sur la voie d’évitement de la ville de Sidi Bel-Abbès pour un investissement de 500 millions DA, qui devra contribuer à la fluidité du trafic sur cet axe traversé par 15.000 véhicules/jour.

Dans les communes de Amarna et Zerouala, le ministre a inspecté les projets d’entretien du chemin communal reliant le village de Bouaiche et de la RN 7 et de réhabilitation du chemin de wilaya (CW 37) sur 20 kilomètres.

Par ailleurs, il a pris connaissance de l’étude de la voie d’évitement de la ville de Sidi Bel-Abbès (20 km) pour un coût de 4,523 milliards de dinars.

En outre, M. Abdelkader Ouali s’est enquis du projet de rénovation de la route nationale 97 entre la RN 13 et la frontière de la wilaya de Mascara (29 km), qui sera réceptionné avant fin décembre en cours, en plus de l’inspection du projet d’aménagement d’un carrefour vers les cités de la ville de Sidi Bel-Abbès comportant un ouvrage d’art sous la ligne ferroviaire.

Previous post

Dossier technologies mobiles Algerie

Next post

Spécial COP21 : les 100 Mds